lundi 23 mars 2015

SOCAVER (société Camerounaise de verrerie)



SOCAVER (société Camerounaise de verrerie), une filiale des Brasseries du Cameroun


Jean Pierre kamgna, Directeur Général de SOCAVER : « Depuis plus de 40 ans, la société Camerounaise de Verrerie (SOCAVER) s’est donnée une mission : mettre à la disposition de sa clientèle des produits d’une qualité irréprochable, respectant les normes internationales (la norme certifiée ISO 9001 : 2008…, conception, production et commercialisation d’emballage en verre) »…


 
Bouteilles recyclées

L’un des techniciens sur place a répondu à nos questions :
Quelles sont les matières utilisées pour la fabrication du verre ?
Nous utilisons le sable de carrière, la soude et le calcaire, le calcaire vient de l’extérieur. Le verre est composé de 70% de sable, 20% de soude, 10% de calcaire.
Comment se déroule la fabrication du verre ?
Nous utilisons plusieurs moules. A la première étape le mélange (sable, calcaire, soude) devient visqueux, ensuite dans la machine à moule, on obtient l’ébauche, qu’on introduit dans le 2ème moule chauffé à 900°. Il faut 72h pour le produit fini.
Vous recyclez des bouteilles ?
Nous recyclons en permanence, cela nous évite d’acheter souvent la matière première, du sable.

 
Four de réchauffage des moules


Le marché de SOCAVER
SOCAVER distribue ses produits dans toute la CEMAC (communauté économique monétaire de l’Afrique centrale) et vers une partie de l’Afrique de l’Ouest.
SOCAVER commercialise plus de 100 marques de produits :
-         Des bouteilles décorées ou sans décor, destinées à la conservation des boissons telles que, la bière, jus de fruits, jus gazeux, vins, alcool,…).
-         Des lacons, utilisés principalement dans l’industrie pharmaceutique et dans la parfumerie.
-         Des vases, des pots et bocaux
bouteilles prêtes à l'emploi



SOCAVER réalise des modèles sur commande, une équipe de professionnels est à l’écoute du client pour l’accompagner en utilisant un outil de conception assisté par ordinateur. 



Thérèse Diatta Ngoboh

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire