dimanche 18 mai 2014

l'AFF en visite à l'Usine Maya



 SCRM(société Camerounaise de raffinage) Maya
AFF en visite à l'usine Maya
 
Visite le 23 avril dernier de l’usine Maya  avec l’ A F F (Accueil des Femmes Francophones de Douala)
L’usine Maya,  une société Camerounaise de raffinage d’huile de palme brut, elle   fabrique  également  des bougies et aussi du savon.
La SCR Maya, complexe industriel camerounais, emploie 650 personnes. Elle traite 300 tonnes d’huile de palme brut par jour. Comme résultat, l’huile de palme brut de couleur rouge initialement, devient extra raffinée et claire, cette huile s’appelle MAYOR.                                                                                                        SCRM fabrique du savon de ménage « savon MAY », pour une production de 180 tonnes par jour,  elle fabrique aussi des bougies (6 tonnes par jour). Les produits SCR Maya sont distribués en Afrique, à la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale) dont, république Centrafricaine, république du Congo, Gabon, guinée Equatoriale, Tchad. L’Usine SCRM (Société Camerounaise de Raffinage Maya existe depuis 1986 et produit depuis 1996.
Fruits du palmier à huile
Huile de palme
Huile végétale extraite par pression à chaud de la pulpe des fruits rouge du palmier à huile. C’est une huile végétale, la plus consommée au monde (25%), ingrédient de la cuisine traditionnelle africaine, contrairement aux critiques de certaines ONG, notamment la mauvaise propagande  du super marché Casino en France, l’huile de palme ne contient pas de cholestérol, l’huile de palme,  c’est l’huile la plus riche au monde, transformable facilement par ses acides gras. AIPH (Association Interprofessionnelle de la filière palmier à huile de Côte d’Ivoire), estimait que la campagne contre  l’utilisation d’huile de palme avait été lancée sans conviction écologique, ni analyse scientifique sérieuse.
Huile de palme filtrée et non filtrée

  Au cours de notre visite, guidée par 3 responsables  de SCR Maya, nous avons assisté au raffinage d’huile  de palme, à sa décomposition, à son analyse, son emballage… C’est avec les dérivés de l’huile de palme qu’on fabrique le savon et les bougies.
Selon les explications du Directeur technique, monsieur  Tajoudini Mama, on conserve la partie solide pour la fabrication du savon, on suit le niveau d’oxydation, on analyse la qualité de l’huile… la richesse en acides gras saturées rend l’huile de palme semi solide à température ambiante, son niveau de pression se situe entre 35°C et 42°C. De ce fait c’est une huile végétale comme le beurre de cacao.
L’huile de palme est aujourd’hui, et depuis 2010, la plus consommée dans le monde. 25% de la consommation mondiale en 2010, dépassant de peu l’huile de soja (24%) et de loin celle de colza (12%) et de tournesol (7%). On trouve l’huile de palme dans différents produits de consommation : le bouillon de poulet instantané, mayonnaise, sauce tomate, céréales, chocolat, glace, crème fraiche…
La France consomme 126.000 tonnes d’huile de palme à usage alimentaire par an, soit 2 kg par habitant.
En cosmétique
Dans les crèmes, l’huile de palme est utilisée comme agent hydratant.
La demande en huile de palme a augmenté de 8,7%/an, depuis 1995. On observe une forte croissance de la consommation mondiale, qui pourrait atteindre 40 millions de tonnes en 2020, contre 22, 5 millions de tonnes en 2010.

Avant de quitter l’usine Maya, les responsables de l’usine nous ont remis une recette à base d’huile de palme :
Sauté de bœuf aux mangues
Ingrédients
500 g  de bœuf
4 amandes de mangues
30 cl d’huile MAYOR
1 grosse tomate
1 oignon
1 piment doux
50 g de néré
60 g d’écrevisses séchées
Sel
Poivre

Thérèse Diatta Ngoboh


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire